LIVERPOOL #1 : THE BEATLES STORY, CATHEDRALES ET MUSEES.

Bannière 1Mon trip a commencé par la ville de Liverpool, à exactement 355 kilomètres de Londres. C’est là-bas que j’ai passé ma toute première nuit en auberge de jeunesse. Mes visites ont commencé le lendemain de mon arrivée, le lundi 10 avril. J’y suis donc restée 3 jours afin de visiter la ville rendue célèbre par ce groupe anglais parti de rien, les Beatles.

 

ROMAN CATHOLIC METROPOLITAN CATHEDRAL.

Ma journée commence par les deux cathédrales de Hope Street. La première est la Roman Catholic Metropolitan Cathedral, très originale en son genre. En 1962, des travaux sont faits en suivant un plan très futuriste. De l’extérieur, elle ressemble à un filtre à café renversé … C’est la première fois que je vois un tel monument religieux. L’extérieur est assez déroutant, mais l’intérieur l’est encore plus avec sa nef circulaire. J’aime beaucoup l’aspect moderne du bâtiment même si j’avoue préférer l’architecture authentique.

DSC04741DSC04743DSC04744DSC04747DSC04749DSC04751DSC04754DSC04756

LIVERPOOL'S ANGLICAN CATHEDRAL.

En parlant d’authenticité, je me rends à la Liverpool’s Anglican Cathedral. Je suis directement charmée par son architecture gothique. Manque de bol, je débarque en plein milieu d’une cérémonie religieuse. Heureusement, on m’autorise à me promener dans la nef. Les dimensions sont vertigineuses, le bâtiment est vraiment gigantesque. J’apprends plus tard qu’il s’agit de la plus vaste cathédrale anglicane du Royaume-Uni et l’une des plus grandes du monde ! Je m’achète un billet à £4,50 pour monter dans la tour (réduction grâce à ma carte étudiante anglaise). A coups d’escaliers et d’ascenseurs, je me retrouve tout en haut avec une vue à 360° sur Liverpool.

DSC04758DSC04761DSC04762DSC04764DSC04768DSC04769DSC04771DSC04774DSC04775DSC04776DSC04779DSC04780DSC04783DSC04792DSC04796DSC04798DSC04801DSC04803DSC04804DSC04808DSC04809

 

ALBERT DOCK.

Je continue mon petit itinéraire vers Albert Dock, site classé de l’UNESCO que l’on retrouve donc en face de la Mersey, ce fleuve du Nord-Ouest de l’Angleterre qui se jette dans la mer d’Irlande. Attention, c’est très, très venteux ! Je m’arrête pour prendre quelques photos de la grande roue et des bâtiments modernes en face de l’eau.

DSC04810DSC04813DSC04815DSC04816DSC04819DSC04822DSC04824DSC04826DSC04829DSC04831DSC04834

 

THE BEATLES'S STORY.

Je savais que je devais absolument passer par ce musée une fois à Liverpool. Je paye £12 mon ticket grâce, encore une fois, à ma carte étudiante anglaise et j’en profite pour acheter le livret souvenir à £2,50. Je veux avoir le maximum de souvenirs ! Le guide audio en français est gratuit, ce qui s’avère être très utile pour faire le tour du musée. Je me balade entre les reproductions de The Cavern, le club dans lequel les Beatles ont si souvent joué ; de Nems, la boutique de disques de leur célèbre manager Brian Epstein ; du studio d’Abbey Road qui a vu naître la majorité de leurs albums ; ou encore de la pièce blanche où règne le piano blanc de la chanson « Imagine » de John Lennon. C’est une expérience vraiment incroyable, et enrichissante.

DSC04837DSC04884DSC04889DSC04908DSC04910DSC04915DSC04920DSC04927DSC04939

 

MERSEYSIDE MARITIME MUSEUM & INTERNATIONAL SLAVERY MUSEUM.

Puis direction le Merseyside Maritime Museum, un musée gratuit situé au Albert Dock. Il raconte l’histoire d’un des plus grands ports du monde, celui de Liverpool. Parmi les différentes salles, on retrouve un exposition consacrée au Lusitania, ce bateau torpillé par des allemands qui coula avec à son bord un équipage en majorité de Liverpool ainsi que celle consacrée à la tragédie du Titanic, que l’on connait tous mais qui reste poignante en traversant les allées du musée.

Au 3ème étage du bâtiment se trouve l’International Slavery Museum qui aborde le thème de la traite négrière et de la source de profit majeure qu’elle était pour le port de Liverpool.

DSC04968

 

MUSEUM OF LIVERPOOL.

Je décide de terminer ma journée avec le Museum of Liverpool, un autre musée gratuit qui retrace l’histoire de cette ville à travers la vie sociale, les transports, l’art, le sport ainsi que les personnalités. Le musée devant fermer, je ne suis restée qu’une petite demi-heure. J’avais eu de bons échos de ce musée, et je dois dire qu’il attire l’œil de l’extérieur. En sortant, j’ai aperçu des Lambananas. Ce sont des sculptures cachées un peu partout dans le centre qui sont devenues emblèmes de Liverpool. Elles représentent le mélange d’un agneau et d’une banane …

DSC04988DSC04989DSC04971DSC04972DSC04998

 

Je vous laisse avec quelques photos des Trois Grâces qui se trouvent sur le Pier Head et évidemment, une photo de mon petit butin de la journée. On se retrouve bientôt pour la suite de mon voyage !

DSC04975DSC04977DSC04980DSC04984DSC04991DSC05005

 

Love x

picmonkey-collage


Un commentaire

  1. Pingback: LIVERPOOL > MANCHESTER > YORK : LE DEBRIEF. « CAMINTOTHEWORLD


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s