LIVERPOOL > MANCHESTER > YORK : LE DEBRIEF.

 

Je me suis dit que ce serait sympa de ma part de partager avec vous tous les petits détails de mon excursion dans le nord de l’Angleterre. Des petits détails qui ont en réalité toute leur importance. Les adresses de mes auberges de jeunesse, les tarifs, le budget de mon voyage, comment je me suis démerdée seule à 18 ans dans un pays dont je ne parle pas parfaitement la langue. Let’s go !

 

L’idée de partir visiter cette partie de l’Angleterre seule a un peu été prise sur un coup de tête. « Est-ce que j’en ai envie ? ». Oui. Je n’ai pas vraiment réfléchi, je me suis dis que j’avais envie de le faire et donc que je devais en profiter pour le faire. Je ne me suis pas vraiment demandé si j’en étais capable. C’est en partant à l’aventure qu’on en apprend un peu plus sur soi-même. Je ne serai peut-être jamais partie si j’avais trop réfléchi. Et je l’aurais regretté.

Avant de débriefer ville par ville, je voudrais vous parler d’un objet qui m’a suivi pendant tout mon périple et qui m’a été d’une très grande aide : le Routard. On aura beau dire ce que l’on veut à son sujet, le critiquer autant qu’on en aura envie, ce livre est un bijou. Sans lui, je n’aurais sûrement pas vu autant de choses. Sans lui, j’aurais peut-être fait de mauvais choix. J’ai non seulement acheté celui de Londres pour ma vie de tous les jours (sympa pour les bonnes adresses niveau restau, bars ou boîtes de nuit), mais également celui de l’Angleterre qui comporte aussi le Pays-de-Galles. Mes parents avaient utilisé celui pour la Toscane, en Italie, durant notre road trip en famille là-bas il y a bientôt deux ans de ça (déjà !). On est tous d’accord pour dire que c’est un super bon plan.

Etant donné que mon sens de l’orientation est au niveau zéro, j’ai utilisé l’application Google Maps pour me diriger en ville. Malheureusement, il n’y avait pas Citymapper pour ces villes-là … C’est super pratique pour les itinéraires entre les différents lieux à visiter.

 

LIVERPOOL.

 

DSC04783

 

Trajet.

Pour arriver jusqu’à Liverpool en partant de Londres, j’ai fait appel à National Express (*). C’est une compagnie de bus qui voyage dans tout le pays, ainsi qu’au Pays-de-Galles. Départ de la Victoria Coach Station jusqu’à la Liverpool One Bus Station. Je n’ai payé que £11,80 la correspondance pour 6 heures de route avec un supplément pour l’assurance en cas de perte de bagages. Le bus est super confortable, avec sièges en cuir, climatisation, Wi-Fi, prise électrique à chaque place et toilettes luxueux. Deux arrêts de prévus, dont un à Birmingham.

Dans Liverpool même, je n’ai utilisé aucun moyen de transport. J’ai pris le bus juste une fois, à mon arrivée, histoire de rejoindre mon auberge le plus facilement possible. Pour ma défense, j’avais un sac de randonnée de 16kg sur mon dos et mon sac à dos sur l’avant de mon corps avec tous mes appareils électroniques et mes essentiels de voyage. Je peux vous dire que je me suis fait les muscles. Le reste du temps, j’ai visité la ville à pieds. Prendre le bus ne sert pas à grand chose puisque les monuments sont tous plus ou moins rapprochés. Puis c’est plus agréable de visiter à pied !

 

Logement.

Pour le logement, j’ai réservé sur Expedia (*). J’ai trouvé l’Everton Hostel, une auberge de jeunesse à moins de 30 minutes à pied du centre historique. Rajoutez 10 minutes pour rejoindre les docks. Au début, j’avais l’impression que le quartier craignait un peu mais je me suis rapidement rendue compte que c’était l’esprit de Liverpool. C’est une ville populaire, ça change carrément de Londres. L’auberge parait miteuse de l’extérieur mais croyez-moi, elle est super sympa ! Bon, la Wi-Fi est un peu pourrie … Mais c’est le seul aspect négatif que j’ai trouvé, avec l’éloignement du centre. La déco fait référence au groupe qui la rendit célèbre. Les Fab Four. Les Beatles pour ceux qui ne l’auraient pas compris. Tout est en très bon état. Les chambres sont confortables, les salles de bain propres, il y a une cuisine équipée et une salle de détente commune. En plus de ça, le staff est cool. J’ai payé £33,51 pour 3 nuits à £9,31. La taxe était de £5,58. Je recommande vraiment cette adresse !

(53 Everton Road, Everton, Liverpool, England L6 2EH United Kingdom)

 

DSC05006DSC05009DSC05007DSC05010DSC05012DSC05190DSC05191

 

Repas.

Quant à la nourriture, j’ai dépensé environ £5 par jours. Et oui, c’est tout un art de gérer un budget. Je me suis nourrie exclusivement de sandwichs et de chips achetés dans des supermarchés comme Tesco ou Lidl qui se situaient à 10 minutes de l’auberge. Parfait pour les petits budgets comme moi ! Le petit déjeuner était servi entre 7 et 10 heures à l’auberge mais j’ai préféré m’acheter des croissants au beurre à 32p juste excellents à Lidl. Niveau boisson, ce n’était que de l’eau dans une gourde que je remplissais dans la cuisine de l’Everton Hostel. Vive les économies !

 

Top des lieux à visiter.

  1. The Beatles Story.
  2. Albert Dock.
  3. Mathew Street.
  4. Walker Art Gallery.
  5. Liverpool’s Anglican Cathedral.
  6. Saint George’s Hall.
  7. Merseyside Maritime Museum.

 

Mes articles à ce sujet.

(*)  LIVERPOOL #1 : THE BEATLES STORY, CATHEDRALES ET MUSEES.

(*)  LIVERPOOL #2 : MATHEW STREET, WALKER ART GALLERY ET SAINT GEORGE’S HALL.

 

MANCHESTER.

 

DSC05584

 

Trajet.

Encore une fois, c’est avec la compagnie National Express que j’ai voyagé. Départ de Liverpool One Bus Station pour rejoindre, une heure et demi plus tard, Manchester Central Coach Station. Cette fois, je n’ai payé que £4,50 mon ticket avec l’assurance bagages de £1,50 comprise. C’est limite gratuit, quoi ! Au niveau des déplacements en ville, il y a plusieurs possibilités. Soit le metroshuttle, un réseau de navettes gratuites qui se baladent un peu partout dans le centre ; soit le metrolink, un réseau de tram qui passe dans la ville mais aussi du côté des quays. Des cartes sont disponibles à l’office de tourisme de la ville.

 

Logement.

Au niveau de l’auberge de jeunesse, j’ai choisi l’établissement Hatters at Hilton Chambers. J’ai réservé cette chambre sur Booking (*). Pour 3 nuits dans un dortoir de dix lits, j’ai payé £60  avec 20% de TVA à £10. Oui oui, c’est à peu près deux fois plus cher que mon logement à Liverpool. Néanmoins, je suis dans le centre de Manchester, à 5 minutes à pied de la station de bus, et 2 minutes de la station principale de tram. Le logement est hyper confortable et le staff super sympa. Les chambres et salles de bain sont spacieuses et propres, la cuisine et l’espace commun sont hyper agréables. Bref, niveau confort pour une auberge de jeunesse, on est pas mal du tout ! En plus, le petit déjeuner est gratuit et il y a vraiment la Wi-Fi partout dans l’établissement. J’ai pu regarder des épisodes de Riverdale sans problème, c’est pour vous dire !

(15 Hilton Street, Manchester City Centre, Manchester M1 1JJ, United Kingdom)

 

DSC05404DSC05407DSC05406

 

Repas.

Au niveau de la nourriture, j’ai décidé que j’en avais marre de manger des sandwichs et des chips midi et soir. Du coup, vu que la cuisine était sympa et spacieuse, j’ai décidé d’acheter des plats à réchauffer comme des pâtes au pesto, des noodles chinoises ou de la paëlla. Bon, c’est pas la meilleure chose que j’ai mangé au monde, mais ça dépanne. Ca permet de manger chaud. Du coup, j’allais shopper au Morrisson’s qui se trouve à 1 minute de l’auberge. C’est un supermarché assez sympa, un peu comme un Sainsbury’s ou un Co-op.

 

Top des lieux à visiter.

  1. Manchester United Stadium.
  2. John Ryland’s Library
  3. National Football Museum.
  4. MOSI.
  5. Manchester Art Gallery.

 

Mes articles à ce sujet.

(*)  MANCHESTER #1 : NATIONAL FOOTBALL MUSEUM ET MANCHESTER CATHEDRAL.

(*)  MANCHESTER #2 : JOHN RYLAND’S LIBRARY, MOSI ET MANCHESTER ART GALLERY.

(*) MANCHESTER #3 : MANCHESTER UNITED STADIUM A OLD TRAFFORD.

 

 

YORK.

Trajet.

Pour le trajet entre Manchester et York, j’ai encore une fois fait appel à National Express. J’ai payé £9,90 avec un changement à Leeds. Malheureusement, la pause n’était pas assez longue pour me permettre de me promener dans cette ville … Si vous souhaitez faire un voyage en Angleterre un de ces quatre, je vous conseille fortement cette compagnie. Certes, les trajets en bus sont longs, mais les prix sont nettement plus abordables que ceux des trains. Pour mon retour à Londres, j’ai payé £15,70 pour presque 6h de bus. J’aurai au moins payé le double si j’étais passée par le réseau de train National Rail (*).

 

Logement.

Quant à l’auberge de jeunesse, je suis passée par le site Hostelworld (*). Il s’agissait de la YHA de York, un peu excentrée du centre historique. D’aspect extérieur, on croirait plutôt un camping ou un centre de vacances avec les nombreux bungalows placés autour du bâtiment principal. Ce dernier est composé d’un restaurant et de salles de jeux pour passer le temps, ce qui a été très utile par rapport à la drache que l’on a eu durant deux jours. L’ambiance était loin d’être la même que dans les deux établissements précédents, sûrement parce qu’il ne s’agissait pas d’une vraie auberge de jeunesse, et que les gens qui séjournaient là n’étaient pas que des voyageurs en sac à dos qui se content du minimum syndicale pour vivre. On aime ou on aime pas. Moi, ça ne m’a pas plu, d’autant plus après avoir payé £54,59 pour le peu de services proposés.

(42 Water End, Clifton, York YO30 6LP, United Kingdom)

 

DSC05666DSC05667DSC05668

 

Repas.

Au niveau des repas, je suis retournée à mes bons vieux sandwichs/chips/gâteaux/fruits. Il n’y avait pas de cuisine pour préparer soi-même ses repas, ou tout simplement réchauffer des plats. La seule solution proposée était de manger au restaurant. Je n’ai pas vraiment regardé les prix, même si je ne doute pas qu’ils devaient être assez élevés. Pour les petits budgets comme moi, il vaut mieux éviter les gros écarts.

 

Qu’est-ce que j’y ai fait ?

La raison pour laquelle je n’ai pas sorti d’articles sur York, c’est tout simplement parce que je n’ai quasiment pas visité la ville. Ce qui est carrément dommage, car elle promettait de jolies découvertes, et aussi de jolies photos. J’étais assez déçue pour ça.

York est le siège du Yorkshire. C’est LE comté réputé pour son mauvais temps, et donc ses averses incessantes. Je n’ai jamais vu ça de ma vie, et pourtant, je suis du Nord … J’ai osé mettre une fois les pieds dehors pour faire des petites courses et ça a été une catastrophe : j’étais trempée de la tête au pieds, et je ne vous parle même pas de la tête de mes chaussures après ça ! Dès qu’il s’arrêtait un peu de pleuvoir, il suffisait d’attendre 2 minutes avant que cela ne recommence. J’ai donc passé ma journée à regarder des séries et des films dans ma chambre. Comme ils étaient en VO, au moins, j’ai bossé mon anglais !

 

 

Voilà tout le monde, je sais que cet article a tardé à sortir mais j’ai enfin réussi à trouver un instant pour le publier ! Je clôture donc ici ma série d’articles sur mon voyage solo dans le nord de l’Angleterre (ENFIN).

 

Love x

PicMonkey Collage


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s